Transfiguration

TRANSFIGURATION 

The transformation of the « Holy Face » into the ‘Meat Head

First time  in the studio in june 1999, Transfiguration is the story of a failure. The inability of a painter-sculptor to give life to his work. In a desperate gesture, the painter goes under the paint-clay to become a living sculpture, his body become as a canvas,                               suddenly  the painter become  a dancer

Plus de trois millions de vues sur YouTube, et présentée dans une vingtaine de pays à travers le monde.

CRITIQUES:

SPIRALE  MOUVEMENT    TRACKS ARTE    JUXTAPOZ    ARTENSION  ELEGY     D SIDE

Fr TV info,     Sinistre Magazine  ARTISTADAY   LA VIE MANIFESTE   INSTITUT FRANÇAIS

« Olivier de Sagazan réalise une métamorphose qui change sa face jusqu’en faire la chose innommable greffée sur le cadavre de son visage. Tout cela, qui constitue un spectacle exemplaire échappe cependant au spectacle à cause de l’oeuvre qui lui sert de support et qui n’a cessé de s’amplifier en occupant l’existence. Ainsi quand il devient « acteur », ce n’est pas pour jouer un rôle, c’est pour qu’émane de son corps le sens de toutes les figures qu’il modèle ou peint afin de donner forme à la déréliction du monde. »
Bernard Noël

“Olivier de Sagazan fait de lui même une humanimalité en petit pitoyable, pathétique, magnifique. Se prenant non pas pour modèle, plus de modèle possible, jamais mais pour figure lui même de cette disparition, de ce disparaissement de toute figure. En quoi il conspire au secours et à la consolation de toutes les figures possibles, faibles, folles, infirmes, fragiles, apparaissant, disparaissant, par lesquelles passent toutes ceux à qui l’humanité est contestée, niée”
Michel Surya

« Olivier de Sagazan est un des artistes les plus fascinants d’aujourd’hui, dans ses œuvres graphiques et peut-être plus encore dans ses performances. Il m’est arrivé, quelques rares fois, de me dire devant un texte ou un spectacle : « c’est ça, c’est exactement ça ». Sentiment d’une nécessité parfaite. Que cela devait être fait. J’ai ressenti cela avec Novarina ou Chevillard. A présent avec Sagazan »
Pierre Jourde


VIDÉOS

Dans l’atelier
En Live 
Studios remix
Dans La forêt
La nef des fous

Conception et interprétation : Olivier de Sagazan
Durée : 50 min
Coproduction : Le Volapük Théâtre à Cru (Tours), l’Apostrophe / Scène nationale de Cergy Pontoise

FICHE TECHNIQUE- TECHNICAL RIDER Link

 


 

PERFORMANCE L’ENFERMOIsagazanlenfermoi
PERFORMANCE HYBRIDATIONperformancehybridationsagazan
MASTERCLASS
PERFORMANCE TRANSEPTtranseptsagazan

Les commentaires sont clos.