OTHERS PERFORMANCES

OTHER PERFORMANCES

> AUX ABOIS  

On the 30th of March 2014, like a dog who senses danger and expresses it by barking, Olivier de Sagazan barked for 7 hours to “awaken the consciences” against the dangers of the Front National. Here in front of the polling station for the European elections, the police will quickly come to interrogate him …“At 18pm, the polling stations close.
Despite the difficulty, the artist reiterated this act two more times (in front of the Basse Sous Marine de Saint Nazaire, and after in the square of La Défense in Paris):

En savoir plus…

> LE DICTATOR

Inspiré par François Sureau et son article dans Le Monde « C’est le citoyen qu’on intimide, et pas le délinquant », Olivier de Sagazan reprend les mots exactes du président Macron face aux gilets jaunes, tout en se transformant le visage ,  la violence contenu dans ces mots bien lissés sourdent alors à la surface.
Nous avions fini lâchement par nous habituer  et au fond, tout se passait comme s’ils étaient oubliés, effacés. Nous ne reprendrons pas le cours normal de nos viescomme trop souvent par le passé …”

 

 

>DETOURNEMENT ARTISTIQUE

A la demande du lieutenant Guerin
EN 1913 Marcel Duchamp déplaçait un objets usuel pour l’installer dans un lieu culturel et il appela  cela un  ready-made. Cherchait il à interroger le sens du mot art? Ici un autre artiste détourna des objets déja présent dans une exposition. Ce détournement ce fera au moyen de lettre écrites: [Lettre 1][Lettre 2][Lettre 3.
Alors bien sûr on se met à dos la commissaire de l’exposition et la loi elle même car on le fait sans demander grâce et que cela taquine un peu du coté de l’argument d’autorité qui participe de ces même lieux. L’étonnant fût que malgré le ton des lettres et leurs propositions saugrenue, la signature  du commissaire d’exposition + le cachet de la mairie = chacun cru en la vérité de ces dernières. Tout cela interroge, de quoi le mot ART est il le nom ?
.Journal de la mairie, Ouest France, Réaction du maire
Henri-Pierre JeudyMaria Claudia Galera en diront quelques pages dans  Le Mythe de la vie d’artiste – Éditions Circé.   page 1, page 2, page 3, page 4

:

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

> GHOST IN THE MUD 

 

> ASHFACE

ASHFACE - Olivier de Sagazan
Voir la vidéo
 
 
 
 
 
 

> CIRCULATION-EXTRA-CORPORELLE  

Le “Lieu Unique” Nantes

After placing a syringe in one of his veins, Olivier de Sagazan drew his blood in a bowl and he proceeded to cover his face with it.  He then took multiple prints of his face with different sheets of paper, as an allusion to the famous veil of Veronique. This event took place at the end of a symposium on the issue of sensitivity in art, philosophy and sciences.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
> A LA FOLIE Un lit dans une chapelle, un homme seul dans sa tête …vidéo
> SANCTUS NEMORENSIS 

 
 
> BLEU COMME LE CIEL

 

 

 
 
 
> BATAMMARIBA

> L’EFFET DE ROBE  

sagazan-biennale-venisesagazan-performance-artrobe de mariée sagazan mariage dentellesagazan-performance-artistique